Les abeilles succèdent aux dalmatiens à Capvern
Les dalmatiens envahissent Capvern pour le Carnaval
Au Stade De France pour l'ouverture de la Coupe du Monde de rugby 2007

2017 Fetes Mascaras

Pour la deuxième année consécutive, los Bambolayres se sont rendus à Mascaras, village où la fête a autant d'importance que le repas-banda qui l'accompagne traditionnellement. Que les musiciens du milieu se le disent, à Mascaras le public est chaud, et ne supporte pas les ambiances tièdes! Si à l'apéritif, qu'on passe à discuter entre voisins ou entre copains, l'ambiance, pourtant électrisée par l'orage qui menace, n'est que frémissante, les éclairs jaillissent entre les travées sitôt le melon-jambon sur la table! C'est dès lors un déluge quasi-ininterrompu de musique, et la banda flue et reflue entre la salle des fêtes et le chapiteau pour satisfaire un public insassiable. Les musiciens donnent tout, le public donne tout; quelle explosion! Explosion qui a d'ailleurs touché le polo de François au cours des derniers morceaux. Y'a pas à dire, Mascaras, ça déchire!!!

 

2017 Fetes Lacassagne

Lacassagne, c'est un terrain connu pour los Bambolayres. Voilà trois ans que la banda participe au renouveau de la fête locale, sous l'impulsion des bonnes volontés désireuses de remettre en selle cet événement majeur de la vie du village. Le trait d'union entre los Bambolayres et Lacassagne, c'est Domi, aussi dynamique à la basse qu'au conseil muinicipal. La soirée se passe donc entre amis, avec un comité des fêtes d'attaque, et réceptif à nos airs dès les premières notes de l'apéritif. Commencée sous de si bons auspices, la soirée ne pouvait que se terminer en beauté, sous les applaudissements nourris d'un public certes habitué, mais jamais lassé!

2017 Fetes d'Oroix

Les fêtes d'Oroix, c'est une nouveauté pour les Bambolayres, en ce 30 juin. Malgré une météo digne du mois de novembre, le gens du plateau ont répondu présent en nombre. Si la banda ne trouva que le comité en arrivant, ce fut pour mieux constater le flot continu des invités et des familles au cours de l'apéritif. Effectivement, la salle des fêtes fut facilement remplie lorsque sonna l'heure du repas. Malgré la température extérieure déprimante, los Bambolayres parvinrent à réchauffer la salle, et c'est au son de Les Yeux d'Emilie que le paroxysme fut atteint au dessert. Mention spéciale pour notre jeune batteur, qui reçut personnellement les félicitations de M. le maire. Bravo Julien!